Déclaration de la Fédération à l’issue du 1er tour des élections départementales

La Fédération du Parti Communiste Français remercie les électrices et les électeurs qui ont fait confiance aux candidats présentés ou soutenus par notre parti.

Les candidats du Front de gauche progressent en voix et nous nous en félicitons. Un autre choix de société fondée sur l’humain d’abord est possible. Cette campagne électorale a permis de démontrer qu’une gauche nouvelle, citoyenne, sociale et écologique émergeait dans ces départementales, dont les résultats oscillent entre 8 et 22%. Néanmoins, le mode de scrutin ne permet pas à cette force d’être représentée dans les instances départementales. Seule la proportionnelle l’aurait permis.

Ces élections sont marquées par un fort taux d’abstention (49,4 %) et une forte progression de la droite et de l’extrême droite.
Tout a été fait et organisé par François Hollande et Manuel Valls pour cultiver le désespoir (Absence de débat démocratique, culture de la peur, flou sur les enjeux de ces élections et maintien de la politique ultra libérale). Ils en paient durement les conséquences. La forte progression de la droite peut lui permettre de reprendre les clés du département.

C’est en toute responsabilité que les électeurs se sont exprimés. Ils leur convient désormais à l’occasion de ce deuxième tour de faire le meilleur choix pour la défense de leurs intérêts.

Le PCF réaffirme son engagement résolu à combattre les politiques d’austérité développées par les gouvernants actuels. Ces politiques qui, dans le département, se traduisent par la baisse des investissements, la baisse du budget de l’action sociale, la mise en place des Partenariats Publics-Privés…

A l’issue de ce 1er tour, là où l’extrême droite reste en lice, il appelle les candidats à exprimer leur volonté de tout faire pour la battre.

Le Parti Communiste poursuivra ses efforts pour la construction d’un large rassemblement de tous les citoyens qui souhaitent une gauche nouvelle afin de répondre aux exigences des Français.

Tours, le 23 mars 2015

Elections départementales mars 2015

Elections départementales de mars 2015
Un rassemblement citoyen, écologiste et solidaire
Construisons une alternative de gauche

L’absence de réponses politiques aux préoccupations des Français depuis des
décennies et les politiques d’austérité développées génèrent une crise de confiance
profonde des citoyens vis-à-vis du monde politique. Notre modèle de développement
est à bout de souffle : il continue à détruire l’environnement, à générer de la pauvreté
et à creuser les inégalités. Cela favorise l’émergence de messages populistes
nauséabonds contraires à nos valeurs républicaines de solidarité et de fraternité.

Nous voulons profiter de l’échéance de mars 2015 pour réinventer l’action politique
avec les citoyens. Il nous semble nécessaire de rassembler toutes les forces en
faveur d’un renouvellement citoyen, de la transition écologique, de la réduction
des inégalités et de la lutte contre l’austérité pour présenter partout où les
conditions sont réunies des candidatures de rassemblement aux élections
départementales de mars 2015.

• Citoyen : pour recréer du lien entre les citoyen-ne-s et leurs élu-e-s,
promouvoir le mandat unique ;
• Ecologiste : pour engager la transition écologique, créer les emplois de
demain sans compromettre la vie des générations futures ;
• Solidaire : pour développer des politiques de solidarités, ce qui implique de
lutter contre l’austérité imposée aux collectivités ;

Pour préparer ce rassemblement nous organisons un forum ouvert le samedi 10
janvier de 9h30 à 16h, à la salle polyvalente du Centre de Vie du Sanitas.

Signataires :
Europe Ecologie-Les Verts
« C’est Au Tour(s) du Peuple »
(Collectif qui rassemble des citoyen-nes engagé-es sans étiquette et des militants du Parti de Gauche,
d’Ensemble, et du Nouveau Parti Anticapitaliste)
Front de gauche
(Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Ensemble, Gauche Unitaire)

Libérons Mumia !

Le collectif français de soutien à Mumia Abu-Jamal « Libérons Mumia ! » a créé une affiche pour protester contre la Loi « anti-Mumia » promulguée par le Gouverneur de Pennsylvanie. En effet, faute de pouvoir interdire le droit à la parole et à l’écriture au seul citoyen Mumia Abu-Jamal, cette loi, adoptée en procédure d’urgence, prive désormais tous les prisonniers et anciens prisonniers de Pennsylvanie de leur droit d’expression. Il en est de même pour les familles des prisonniers (et leurs soutiens) qui s’exposeront à des poursuites judiciaires dès lors qu’ils s’exprimeront publiquement sur les condamnations de leurs proches ou les conditions de la vie carcérale. Cette législation liberticide et inconstitutionnelle fait l’objet d’un recours en justice déposé par des organisations de défense des droits humains, des journalistes et des prisonniers.

Pour exiger l’abrogation de cette Loi : signez et faîtes signer LA PETITION INTERNATIONALE en cliquant sur ce lien

AfficheMumia